Avoir une migraine c’est l’enfer !

Par Callistta
migraine

Alors, au choix :

soit elle arrive violemment et là tu auras beau prendre ton triptan, tu sais que tu es partie pour plusieurs heures de galère.

Ou bien :

elle arrive doucement et tu sens tous les symptômes arrivés, là si tu as de la chance de pouvoir prendre ton triptan et de rester au calme, tu peux espérer t’en séparé.

Par contre, au travail ta juste espoir que cela l’atténue le temps de finir ta journée de travail.

Migraine cela donne :

  • Cerveau avec marteau-piqueur
  • Oeil douloureux qui tire, tu sens tout ton nerf ophtalmique
  • Nausée
  • Vomissement
  • Lumière insupportable
  • Bruit insupportable
  • Certaines odeurs insupportables
  • Les vertiges
  • Les coups de chaud suivi de coups de froid.

Par moment, j’envie tellement les personnes qui ne connaissent pas les migraines.

Ils ne savent pas la chance qu’ils ont de ne pas souffrir de ce mal.

Mais ce qui est le plus chiant, c’est quand tu vois les gens qui te regardent et qui se disent dans leur tête ou bien derrière ton dos « , c’est du mytho elle n’a pas si mal que ça »

 

Mon dieu-là ces gens, je les frapperais.

La migraine, c’est devoir se lever le plus doucement possible de son lit, pour ne pas vomir.

Et ne pas tomber du fait des vertiges.

Juste pour réussir à boire un peu d’eau pour avaler son médicament.

Imaginez quand il faut aller aux WC.

Là, j’agrippe les meubles, les murs et je m’effondre sur les WC, en me disant qu’il faut refaire le chemin inverse et que je vais mourir.


C’est ne supportez aucun bruit.


Maudire les voisins qui parlent, vouloir frapper sa sœur, car elle parle fort.

Et si le téléphone se met à sonner, car j’ai oublié de le mettre en silencieux, ausecour.

À une époque, cela m’a coûté cher en téléphone, car ils valdinguaient dans la chambre et finissaient en morceaux.

C’est avoir super chaud comme une crise de fièvre et d’un coup grelotté comme pas possible.

Le lendemain d’une migraine, je suis vaseuse avec une sorte de point qui reste dans ma tête.

La migraine n’est plus là, mais tu sens qu’elle est tapie dans un coin et qu’elle te dit.

« Attention, je peux revenir »

Et parfois oh joie, elle revient en fin de journée…

CONNASSE !!!

 

Et ce n’est pas fini car après :

le SURLENDEMAIN, tu es vaseuse, tu passes ta journée crevée, si c’est un week-end et bien, je ne fais que dormir.

Et entre 2 périodes de sommeil, je mange, du sucré ou ce qui me passe sous la main, car une migraine, c’est crevant et il faut du carburant pour se retaper.

Alors, vous avez toujours envie de nous dire qu’on ment ?

D’autres articles où je parle de la migraine

1 Commentaire

Ce que j’ai éssayé pour les migraines | Le Carnet De Calli 19/10/2019 - 10:13

[…] Avoir une migraine c’est l’enfer ! […]

Répondre

Laisser un commentaire

facilisis at nunc elit. massa fringilla sit eget ut Sed diam ut
%d blogueurs aiment cette page :