Brèves de grosse

Par Callistta

Envie de faire un article où je vais vous parler des situations que l’on peut vivre, des mots que l’on peut entendre quand on est ronde/grosse.

ATTENTION IL Y A DE LA VULGARITÉ DANS CERTAINES ANECDOTES

Situations vécues

Le siège de l'avion qui te serre bien comme il faut.

Je ne suis pas une personne qui soit des plus grosses.

Mais à mon plus haut poids, je peux vous dire que s’asseoir dans le siège de l’avion d’Air France, fût un peu compliqué.

Tu galères à t’insérer dedans, tu galères à accrocher la ceinture.

Ah, au moins après tes calées, tu bouges plus le temps du vol.

J’imagine que pour des personnes encore plus en difficultés avec leurs poids, elles doivent vivre encore plus compliquées lors d’un vol en avion.

Le mec qui t'insulte dans la rue !

J’ai connu cela.
Ce n’est pas des plus agréable.
Tu vas faire tes courses et tu croises un homme qui d’un coup se met à t’insulter.
En te disant que tes assez grosse, tu n’as pas besoin d’aller t’acheter à manger….
Euh… WTF… DUCON
Je suis peut-être grosse, mais si je veux vivre, il faut bien que je mange un minimum.

Dans le métro

– EH toi la grosse !
– Laisse-moi ta place, tu ferais mieux de rester debout ça fera travailler tes muscles et te faire faire du sport.

Et c’est une femme qui m’a dit cela!!
Heureusement que je descendais à la station qui arrivait.

Les sites de rencontre

Là je crois que c’est un peu le pire de ce que l’on peut vivre quand on est ronde.
Les hommes sur les sites de rencontres sont méchants derrière leurs écrans.

Oh la boule !

Tu discutes, cela se passe bien.
Arrive la fatidique étape de la description.
Pour mon cas de cette anecdote : 1M55 94 kg (mon plus haut poids).
Et bam je me prends :

– Oh la boule, je te pousse, tu roules!!!
Euh… CONNARD

Va te suicider, tu sers à rien !

Lui c’est le pire.

On discute et donc arrive l’étape de la description.

Toujours 1M55 94Kg

Et là, il me sort :

– va te suicider, tu ne sers à rien, tu es trop grosse, tu prends de la place pour rien, dégage et laisses nous vivre tranquille…..

Heureusement que je n’étaie pas trop bas moralement ce jour-là.

Je me dis que s’il y a des femmes mal au point moralement et qu’elles tombent sur un mec comme ça derrière leur écran.

J’espère de tout coeur qu’aucune femme n’est passée à l’acte à cause d’un débile pareil.

Si tu me paies, je veux bien coucher avec toi !

Ah, ça, j’en ai souvent eu des comme ça.

Comme je suis ronde et bien pour eux, je ne dois plaire à personne et donc ne pas avoir de relations sexuelles avec un homme.
Alors ils se proposent de me dépanner en contrepartie d’une somme d’argent…

NON… MERCI…. DÉGAGE!!!

Les grosses à ce qui paraît, ce sont des cochonnes !

Alors, là mon gars…
Je pense qu’il n’y a pas besoin d’être grosse ou normale pour être une cochonne comme tu le dis.
Les kilos en trop n’ont rien à voir là-dedans.

Vu que ta "chatte" est inaccessible avec ta graisse qui tombe...

Ben, tu dois sucer les mecs à la place…

WHAT ????
Alors, ma « chatte » va bien et je suce si je veux et sûrement pas toi DUCON.

Voilà donc un petit florilège de ce que j’ai pu vivre avec mes kilos en trop.
Là dû à ma perte de poids, je vis un peu moins de situations de ce genre.
Bon, je ne vais plus sur les sites de rencontres, cela doit aussi aider grandement.
Mais dans la rue ou le métro, on me laisse tranquille.

Et vous ? Vous avez vécu des scènes similaires avec vos kilos en trop ?

2 Commentaires

bibliochat11 17/06/2019 - 06:06

J’aime bien le ton de ton article !
Il remet les choses à leur place ! Je ne suis pas plus grande que toi, et j’ai été jusqu’à 80 kgs, à cause non pas de la bouffe mais d’un médoc. Comme quoi les gens sont vraiment ignorants dans ce domaine souvent ! Et je n’ai pas eu des réflexions pendant mais après, lorsque j’ai perdu ce poids. Et le plus bizarre c’est que ces réflexions venaient de mon médecin, et la plus marquante de la pharmacienne qui me vendait alors le médoc en question qui me dit un jour « Oh non, maintenant y’a rien à dire vous n’êtes plus grosse, mais par contre y’a 1 ou 2 ans, vous étiez un cas, on vous remarquait quand vous passiez la porte ». Je l’aurais bien traitée de connasse mais j’ai été tellement surprise que j’en suis restée baba !

Répondre
Callistta 17/06/2019 - 09:20

Hello, merci de ton passage sur mon blog.
J’ai écrit ce que j’ai subit et encore je n’ai pas tout mis.
Moi c’est une diététicienne que j’ai vue à mon premier régime en 2005 qui m’a écœuré avec ses paroles.

Ta pharmacienne dit donc….
En plus elle te délivrais les médocs qui n’aident pas a rester mince alors elle devais bien savoir pourquoi tu avait quelques kilos en trop… j’hallucine.

Répondre

Laisser un commentaire

ultricies luctus vel, Donec elit. Praesent suscipit adipiscing elementum eleifend Lorem
%d blogueurs aiment cette page :