Dans mon écran #1

Par Callistta

Je suis actuellement dans une démarche de perte de poids, du coup, ce documentaire m’a intéressée.

Un homme Joe a qui on a diagnostiqué des soucis de santé, se dit que s’il ne change pas sa façon de manger, il risque de mourir.

Il entame une cure de jus de légumes en sillonnant les usa.
Sur la route, il croise Phil qui lui aussi a des problèmes de poids.

Tout au long du documentaire, l’on voit leur transformation et c’est très intéressant.

Ils ont même convaincus des personnes de s’y mettre.

J’ai déjà goûter des jus fait avec un extracteur et j’ai trouvé cela très bon.
Un bon documentaire.

Après avoir vu le premier, j’ai enchaîné avec le 2 eme fat sick & nearly dead

Avec l’aide d’experts, Joe Cross analyse quelles habitudes alimentaires et de style de vie peuvent aider à perdre du poids comme il l’a fait et à vivre en bonne santé.

Dans ce documentaire-ci

On voit Joe qui a évolué dans son métier, il a une communauté de millions de personnes partout dans le monde.

On revoir Phil aussi pour qui cela n’a pas été facile.

Joe interroge des médecins sur les pouvoirs des fruits et légumes sur notre corps.

Il part à la rencontre de personnes qui se sont mises à boire des jus et a changé leur alimentation.

Un 2 eme docu très intéressant également.

Merci Netflix de les avoirs mis en ligne.

De Fat à la ligne d’arrivée suit le voyage inspirant de 12 personnes anciennement obèses qui s’associent pour courir une course de relais Ragnar de 200 milles de Miami à Key West, FL. Une fois, les étrangers virtuels, l’équipe est liés par les hauts et les bas de la perte de poids et les défis de la course. Le film examine les épreuves, les obstacles et les triomphes qui surviennent lorsque l’on s’attaque à de gros objectifs, comme perdre du poids et atteindre des victoires comme franchir des lignes d’arrivée.

Ce documentaire parle d’un groupe de personnes obèses qui se mettent au sport dans le but de courir une course, la Ragnar longe de 200 milles.

On les voie avant et maintenant avec tous une perte importante de kilos.

Il y en a une qui est en cours de perte, elle a perdu une vingtaine de kilos sur la quarantaine en trop, elle va lentement, mais elle y arrive.

En tout cas courir 300 kilomètres même en équipe, chapeau a eux.

Ca doit être motivant de courir en équipe comme ça, de se sentir soutenu et pas seul.

J’ai bien aimé ce documentaire.

Laisser un commentaire

dictum dapibus ipsum ipsum mattis commodo vulputate, elementum quis,
%d blogueurs aiment cette page :